• Jean-Marie JAGU

LES TRONCHES ONT UNE HISTOIRE : PHOTO #4

Mis à jour : 25 oct. 2017


J’ai besoin d’air,

pitié ne sois pas voyeur.

Ce soir je suis tombé sur un ange,

Mais je l’ai déçu, elle m’a déchu.

Après cette journée sabotée par cette boss au nez crochu,

L’azerty dans la tête, j’ai inversé deux lettres et tout est foutu !

Faute de-frappe impromptue, simple laisser-aller ?

Une pensée non relue et le mot fut lâché, la soirée gâchée…

Bref,

je te raconte :

Tu vois la tête brune au fond à gauche ?

Non pas la tienne, la mienne…Ta gauche est ma droite et ma droite est ta gauche !

L’inattendu me convoite d’une ravissante frimousse.

Elle est tellement belle…

Elle est si douce, même sa grâce m’émousse.

Son nez céleste m’éclabousse !

C’est une image, bien entendu…

C’est qu’elle n’a rien à voir avec l’autre sorcière

Dont la vie est n’est qu’une carrière qui entretient son coeur de pierre.

Non.

Elle,

Elle est éclatante.

Elle descelle toutes mes barrières,

Les ouvres et les enchantes.

Ces routes envoutantes qu’on pense imaginaires,

Se dévoilent dans le charme de cet ange d’enfer !

Mes envies, mes besoins ne sont plus les mêmes.

J'ai envie d'être avec elle, j'ai envie qu’elle m’aime.

Connexion instantanée, communion spontanée, alchimie cutanée.

Une transe enivrante qui réveille chaque sens.

A cet instant précis, tu es la seule à qui je pense.

Nos bouches ont enfin fini par se toucher,

C’est ensuite que ma langue a fourché…

Ses lèvres étaient goûtues, je souhaitais la flatter.

« Tes lèvres sont foutues », lui ai-je jacté…

Là tout s’est gâté et tel un malotru je me suis fait jeter.

C’était mérité, le prix à payer quand on tache la pureté.

Cette témérité m’a ce soir bien coûté, je suis dégoûté…

Je refuse que ces regrets me tracassent,

Ceux-là ne me feront pas perdre la face,

Et je garde en moi l’espoir qu’à nouveau tu m’embrasses.

Vincent, le 6 novembre 2016

------------------------------------------------

Quoi ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ??

Ouais, j'ai la "Beau Gosse Attitude", et alors ?

J'ai sorti les bretelles, fait péter la cravate ; j'ai taillé ma barbe pour sortir ce soir et être bien dans mes pompes. C'est mieux pour draguer hein...quand on n'est pas toujours sûr de soi...

Mes rides ?? Je les assume, je suis à maturité ! Le bel âge quoi !

Mes cernes sous les yeux, ça c'est plus dur à camoufler en fin de soirée, après quelques verres !

Mais l'important c'est de passer un bon moment avec mes potes, barbus ou pas ! Ben ouais, quelques présences féminines c'est pas mal non plus 😉

Alors toi, derrière ton obectif....arrête de te cacher...allez viens !

Montre un peu ta Tronche aussi !!!

Lucie, le 19 novembre 2016

------------------------------------------------

Dure nuit, sale journée,

Giovanni vient de s'enquiller  une nuit de bagnole sans pouvoir s'arrêter. 

Un GO FAST de dingue de l'italie jusqu'à Paname. 

Trois thermos de mauvais café, et quelques cachetons d'amphet, tu parles d'un menu pour un road trip.

Maintenant que la route est faite, ça fait plusieurs heures qu'il poireaute à boire des Skolls, en attendant que son client vienne enfin récupérer la cargaison.

Après être sorti toutes les 5 minutes fumer des clopes dans le froid et surveiller sa caisse, en chemise, c'est qu'il faisait bien meilleur en Italie, mais il est parti trop vite, bien trop vite, même pas eu le temps de pisser, Giovanni commence à être pris de crampes, des sueurs froides commencent à lui couler entre les bretelles.

La fatigue? 

le froid?

le café?

les clopes?

les amphets?

ou une mauvaise cohabitation entre tout ce petit monde?

Un feu d'artifice intime est en pleine préparation.

Malheureusement, il vient de découvrir les toilettes du bar minable dans lequel il poireaute depuis des heures et il réalise qu'il n'est pas le seul à être dérangé. Premiers frimas,  la gastro est là....

Alors que faire??? 

Tenter l'extérieur???

C'est qu'il faisait bien meilleur  en Italie, ici c'est plutôt  le royaume de la reine des Neiges et son trône est dans un sale état.

Et ça, Giovanni, ça le fait vraiment chier.

Il ne pense plus qu'à une seule chose,  que ce connard vienne chercher sa caisse au plus vite qu'il puisse enfin être comme on dit chez lui en Sicile après un passage chez les carabinieri 

Liberato, rilasciato*

*Libéré, Délivré

=========L’histoire en musique==========

============================================================================

https://soundcloud.com/narcosis-rainbow-project/ltouh-nov-mix1/s-vcYqt 

===========================================================================

Loïg, le 30 Novembre 2016

------------------------------------------------

Regarde-moi. Tout est étudié, millimétré, rien n’est laissé au hasard. Même les plis de la chemise sont volontaires ; tout le reste est repassé, y compris la cravate. Les bretelles, j’ai fait treize magasins, ça n’allait jamais, j’ai fini par aller à Paris pour trouver les bonnes dans une friperie vintage du quartier latin. Tous les matins, je passe une heure et demie dans la salle de bains, et une heure tous les soirs. J’ai deux tondeuses et trois paires de ciseaux à barbe de calibre différent. Pour la moustache, c’est encore pas les mêmes ustensiles. 

Crois-moi, si tu commences à faire la moustache avec des ciseaux à barbe, t’es un homme mort ! 

Hier soir, j’étais à la salle de sport. Ce soir, j’ai une séance d’UV. Après-demain, le coiffeur (ça fait dix jours que j’y suis pas allé et je commence déjà à m’horripiler). J’ai pas de femme, j’ai pas d’enfants, j’ai pas de copine. Ma relation la plus longue de ces dix dernières années a duré dix jours. Je suis tout entier concentré, happé, obnubilé par mon enveloppe charnelle, et par la hantise de la voir décrépir. J’en ai même oublié qu’elle était vide. Comme dirait Alain Souchon, « j’suis bidon ».

Patrice, le 30 Novembre 2016 ( 23h56 😉 )

11 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Flickr Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

© 2019 by Jean-Marie JAGU aka Jmeu La JaG - NANTES - 06.70.75.27.18