• Jean-Marie JAGU

LES TRONCHES ONT UNE HISTOIRE : PHOTO #2

Mis à jour : 25 oct. 2017


« Mmm… Je me demande bien s'il faut y croire

Ces écrits saints sont tout de même les plus grands « Best Sellers » de l’Histoire. »

Vincent le 5 Septembre 2016

On a tous connu des journées difficiles ,des moments si gênant ,si triste que l'on aimerait se retrouver à l'autre bout du monde .... Mais où exactement ? Et pour quelles raisons ce serait mieux ailleurs? Comme on le dit dans la vie, les choses les plus simples sont toujours les meilleurs. Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour trouver le bonheur. Quoi de mieux que se retrouver un soir autour d'une bière avec des copains à refaire le monde. On échange, on parle fort, on s'amuse, on rit, on se tape dans le dos et surtout on profite... Mais dans la vie il y a certaines choses qui ne trompe pas... Un regard par exemple . Un regard qui en dit long. Plus qu'un simple mot ou un long discours . Il y'a dans ce regard de l'amour, du respect et beaucoup tendresse. Alors merci... Merci d'être là dans les bons comme dans les mauvais moments, Toi aussi tu as sûrement des préoccupations. Mais à ce moment très précis mes soucis sont devenus les tiens et mon histoire la notre....

Jérémy le 6 Septembre 2016



Mec, tu trouves pas que la vie, c’est crevant ? Sérieusement, moi ça m’épuise chaque jour un peu plus. J’ai longtemps cru que se lever le matin pour aller bosser était le truc le plus crevant de la terre, maintenant je sais que se lever le matin sans savoir ce que tu vas faire de ta journée est encore bien pire. T’en viens à avoir la flemme de tout : de t’habiller, de te coiffer, de te laver les ratiches avant d’aller pioncer – ouais, je sais, c’est dégueulasse, mais le pire c’est que j’ai même pas honte - , de te faire à bouffer, d’aller chercher le courrier, d’aller faire les courses, de mettre tes chaussettes… Sérieux, mec, est-ce que tu connais un seul truc plus exténuant que de te contorsionner pour enfiler ces putains de chaussettes ? Des fois, ça me crève tellement que je préfère me geler les arpions toute la journée. L’enfer, c’est les chaussettes. Alors après, la fatigue appelle la fatigue, t’en viens à être trop fatigué pour sortir de chez toi, et même trop éreinté pour téléphoner à tes gosses… Alors au bout d’un moment, ils le prennent mal, et ils ne viennent plus te voir. Eh ouais, mec, c’est que ça t’isole, la fatigue chronique ! Quand je pense que j’ai même pas cinquante ans… J’ai l’impression d’en avoir cent cinquante. J’ai beau chercher, le seul truc qui me crève pas, c’est de boire des coups avec les potes. C’est vraiment le seul truc, y’en a pas d’autres. Alors on va me dire : « tu gâches ta vie », « tu vas le regretter », « tu brûles la chandelle par les deux bouts », « quand ça va te tomber dessus il sera déjà trop tard »… Tant pis tu vois, ça finira comme ça doit finir, et puis voilà, qu’est-ce que j’y peux ? Alors on va me dire : « Tu fanfaronnes, tu fais celui qui s’en fout, mais quand tu y seras, tu feras moins le malin ! » Je le sais bien. Malgré les apparences, je suis pas con, tu sais ? Mais je ne peux pas faire autrement, mec : tout le reste est beaucoup, beaucoup trop fatiguant. Des fois, je crois que si je trouve encore la force de mettre mes chaussettes, c’est juste parce que je sais qu’après il y a la mort pour se reposer. Putains de chaussettes.

Patrice le 7 septembre 2016



Love story

Brian est chirurgien esthétique à Beverly Hills, il est très amoureux de Brandon son assistant, mais Brian est inquiet, plus exactement son sex appeal l’inquiète. Il n’est pas très grand, pas très mince , pas très jeune et la disparition inéluctable et sournoise de ses cheveux l’anéantit. Il cache cette malédiction sous ses lunettes rondes de créateur qu’il laisse visser sur son crâne.

Si Brian est fou d’amour pour Brandon il est aussi fou de jalousie.

Lors des soirées mondaines organisées par le très privé CERCLE DES CHIRURGIENS MILLIONNAIRES tous les regards convergent irrésistiblement vers son magnifique chéri. Il en est très fier mais il est aussi très stressé, il aimerait être prêt à se battre pour corriger les audacieux qui s’approchent trop près de son joyau mais sa raison lui souffle qu’il n’est pas allé au fitness depuis beaucoup trop longtemps. 

Ce soir là Brandon dépasse les bornes avec son collier de perles négligemment glissé dans l’échancrure de sa chemise en soie sauvage et fleurie, les boules de nacre glissent sur son abondante toison bouclée et captent tous les regards.

Sa petite veste parfaitement ajustée avec un F brodé de strass souligne la perfection de sa carrure. Ce F est un code amoureux entre eux. F comme Fais moi plaisir…

Brian sait que la coiffure savamment wild et les paupières lourdes de de Brandon sont un appel au crime auprès des autres hommes.

Soucieux mais souriant il lève sa coupe de champagne en pensant qu’il est quand même un homme heureux avec ses dollars et son bel amoureux.

Il ne sait pas encore que lorsqu’il tournera tendrement  la tête vers son chéri il assistera horrifié à un échange de regards brûlants entre Brandon et Joselito.

Joselito, est son cauchemar personnel.  Les boucles brunes si denses, le sang indien qui coule dans les veines de Joselito lui a fait cadeau d’immenses yeux noirs veloutés qui peuvent s’enflammer. Sa carrure ne laisse aucun doute quand à son capital musculaire.L’insolente réussite financière de ce chirurgien capillaire le rend encore plus détestable.

Joselito est un hidalgo, un mâle dominant, et son bras posé fermement  sur les tendres épaules de Brandon avec son poing musclé serré signifie à Brian : Je suis prêt à me battre Hombré !

 Emmanuelle le 16 septembre 2016



C'est l'histoire d'un homme

Qui trouve sa liberté

De manière autonome :

Des amis, une soirée,

Le tout bien arrosé....

De Musique,

D'harmonie, de rythmique.

De ses bras elle nous rassemble,

Nous étreint, parfois tremble.

Elle adoucit les moeurs,

Donne du baume au coeur,

Traduit nos émotions

A l'aide de mots et de sons.

Alors à l'image de cet homme

Nous devenons "hors normes"

Sortons de nos carcans

Pour être libres et vivants.

Les "gueules de bois", les traits tirés,

Sont parfois le prix à payer

Pour gouter à l'essence

De la musique avant l'evanescence.

"La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée"

-Platon-

Lucie le 21 septembre 2016 Potes à la vie à la mort. https://soundcloud.com/narcosis-rainbow-project/les-tronches-ont-une-histoire-buddy-for-ever-sept-2016-mix2 Putain! mais elles me font chier ces soirées 70s - toujours les mêmes daubes Disco à se cogner en boucle.  Toujours les mêmes fringues complètement nazes. J'ai horreur des soirées déguisées. Moi mon truc c'est le Jazz, Miles, la soul le funk, le grand Mix de Nova bref le bon son.. Heureusement que l'on fait l'after chez moi, on se retune vite fait sur 87.8 et on oublie toute cette soupe. Au fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Henry,  eh oh ça va  Comment  Ça quoi? Vous croyez que je ne vous vois pas venir? Je vous entend la fredonner d'ici. Ca fait presque 40 ans que l'on m'emmerde avec cette saloperie de chanson, je commence à connaître . "Alors Riton quand est ce que tu la réussis ta vie???" " alors Riton elles sont où les filles nues??" "Alors Riton toujours pas une idole tant mieux t'auras rien à regretter. " bref je vous passe le reste, on connaît tous les paroles. Comme vous avez pu le constater mon surnom c'est Riton, pas très original hein? et là le le mec devant moi c'est mon meilleur pote Jean-François dis Jeff.  Avec Jeff c'est une longue histoire, on se connait depuis ... oula ben tiens depuis que Balavoine a commis ce petit chef d'œuvre. 40 ans d'amitié indéfectible. Jeff et moi on est comme 2 frères malgré les coups durs les petites vacheries entre potes, les jalousies on ne s'est jamais quittés, entre nous c'est à la vie à la mort. Seulement voilà, depuis 1 mois il y a du changement, là je ne le montre pas, mais j'ai la haine je me retiens mais je vais bientôt péter les plombs, Pour que vous compreniez, il faut que vous sachiez : Jeff c'est MON pote, le seul qui compte, le seul tout court. Celui avec qui j'ai tout partagé, mon appart quand il était à la rue, ma voiture quand il avait bouzillé la sienne, les gonzesses sur lesquelles j'avais des vues, mon sac de couchage la semaine dernière quand en soirée trop bourré il ne trouvait plus le sien et depuis ses mycoses bref... tout... ............ Jeff s'est fait un nouveau meilleur pote ............ La seule chose que je refuse de partager c'est notre amitié. Jeff c'est MON pote à la vie à la mort. Jeff c'est aussi la seule personne autorisée à m'appeler Bouboulle....c'est dire. Et la vous vous dites  - bizarre ce qu'il raconte le RIton. Bouboule???? Pourquoi Jeff le surnomme Bouboulle?? il a l'air plutôt sec" Ah oui parce qu'il faut que je vous explique, si vous n'y comprenez rien, c'est parce que vous  avez cru  que Riton était le grand blond avec la gueule burinée de rock star. Mais non! Lui c'est Jeff! Moi qui vous parle, je suis le ptit mec un peu enveloppé  dans le fond derrière lui, Le mec qui le prend par l'épaule c'est pas Jeff c'est Pedro, son nouveau pote. Et voilà  c'est le résumé de toute ma vie ça!  Une fois de plus je suis là mais personne ne me voit, je parle et personne ne m'entend. Par contre si un autre lâche une caisse  tout le monde crois que c'est moi, merci Jeff, encore merci....pour une fois que j'avais réussi à engager la conversation avec une nana. Mais revenons à Pedro. Quel connard ce type, je ne peux pas l'encadrer. depuis que Jeff s'est entiché de lui j'ai l'impression d'être carrément devenu transparent, invisible, mon vieux pote me délaisse.  Regardez les ces 2 abrutis on revient tout juste d'une soirée 70's, avec leurs dégaines de keke ils se prennent pour des stars, Starsky et Hutch tous juste sortis de leur Ford Gran Torino, pas moins. Bon faut avouer que mêmes déguisés ils ont plutôt la classe, alors que moi....   Toujours est il que Je le sens pas le Pedro,  il n'arrête pas de me vanner sous prétexte que Jeff le fait, il en rajoute des tonnes, mais il devrait comprendre que Jeff c'est pas pareil, c'est MON pote. Ce mec est malsain faut s'en débarrasser. Quand je suis arrivé tout à l'heure avec ma chemise à paillettes, il s'est cru malin de dire  - Tiens voilà la Bouboule à facette..." Puis  - "tu devrais te suspendre au plafond, pour une fois que ta l'occasion de te rendre utile et de mettre de l'ambiance..."  Putain mais pour qui il se prend cet empafé, un mec que l'on connaît à peine. La semaine dernière il m'a appelé Sushi pendant 3 jours. - " salut Sushi -  "au revoir Sushi" Je faisais semblant de ne pas entendre. Mais quand hier au Bistroquet il a sortit  - c'est con qu'ils n'en servent pas ici". Je lui ai demandé  - quoi? Il m'a répondu  - ben des Sushi des boulettes Riz thon. Plié de rire le mec Bref c'est un gros lourd, un abruti, un connard. Un véritable barbare de l'humour. Et le pire dans tout ça c'est que Jeff ,ça l'a fait marrer. Humiliation suprême. Mais Il ne perd rien pour attendre le Pedro il fera moins le malin quand, les plats posés sur le refrigerateur vont venir lui servir de couvre chef. Je vais te la lui buriner un peu plus sa gueule d'hidalgo. Quand ils serra fin bourrés je fais lui défoncer le crâne à coup de saladier à punch.  Tu devrais t'éloigner de mon frigo, Pedro, tu ne le sais pas encore mais tu vas y finir découpé en ptit morceaux, c'est pas au chaud que tu seras cet hiver mais bien au frais dans ses étagères. C'est vraiment une névrose, chaque année au printemps, c'est le même cirque il faut que Jeff nous trouve un nouveau gugusse tordu avec qui faire cul et chemise.  Sans doute un dommage collatéral dès apéros du printemps  Et Ca fait 20 ans que ça dure, tous les ans un nouveau connard malsain et profiteur, limite psychopathe, qui cherche à le soustraire à mon amitié. Je ne sais pas comment il fait Jeff mais il le don d'attirer les tarés et barjots en tous genres, des mecs pas nets limite dangereux, et d'Années en années je vois bien que sa le mine de plus en plus ces nouvelles rencontres mon Jeff il a  un espèce de coup de blues qui est en train de virer à la dépression saisonnière. Heureusement que je suis là pour le protéger et les empêcher de nuire. Et tu m'étonnes qu'après Ca je n'arrive pas à maigrir...  L'année dernière c'était un gros morceau, Maurice 98kg de connerie dont la moitié de gras, terminé il y a à peine un mois. Cette année c'est Pedro Ça sera le Pedro de l'année. Je vais t'en faire de la fricassée de Pedro. Je vais te le volatiliser, ses derniers soupirs seront faits que de Pets et de rots ahaha  tu vois moi aussi je peux en faire des calembours foireux. Par contre il n'est pas gras le Pedro mais il m'a l'air bien costaud ça va être une vrai carne. Faudra que je m'en débarrasse rapidement. Tiens Je vais tout de suite mettre en rappel sur mon tel : Alors :  - Trouver 10 personnes de plus à inviter au prochain bbcue... Que ce soit bien clair pour tout le monde, Jeff c'est MON pote.  A la vie, à la mort... ----------//--------- Petit jeux bonus, il y a au moins 8 éléments de la photo présents dans le texte Loïc le 3O septembre 2O16

4 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Flickr Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

© 2019 by Jean-Marie JAGU aka Jmeu La JaG - NANTES - 06.70.75.27.18